2018- 07 - 18   |   بحث في الموقع  
logo سليمان يدّعي على مروّجي شائعة السيارات والمرآب logo بالفيديو.. حزب الله يشن هجوماً لاذعاً على جميل السيّد logo غرق قارب للمهاجرين يحمل 160 شخصا قبالة قبرص logo محامية لبنانية تكشف عن العرض الذي قدمه صالح إلى ابنة صدام logo مشير المصري: مسيرات العودة مستمرة والمقاومة يدها على الزناد logo رئيس اتحاد بلديات الشقيف: مناقصة لتشغيل معمل معالجة النفايات في 24 آب logo 13 حريقا في مستوطنات غلاف غزة منذ الصباح بفعل البالونات الحارقة logo 13 حريقا في غلاف غزة منذ الصباح بفعل البالونات الحارقة
Information : Liberté et Perversité Une Arme Très Redoutable
2018-06-15 21:41:00

On dit que le Liban est un pays démocratique. Les libanais sont, donc, libres dans leurs croyances, leurs modes de vie, leur appartenance à telle idéologie ou telle autre, à ce parti politique ou cet autre. Ils le sont, mais bien sure, sous réserve des limites légales.

A la question : y a-t-il, au Liban, une liberté de l’information, sous toutes ses formes, publications, radios, chaînes de télévision… ?

 La réponse pourrait être : l’information est libre sous réserve d’appliquer la loi libanaise, qui définit et délimite l’action des multiples organes d’information, en vue de préserver l’intérêt de la patrie, celui de la société et la dignité de l’individu.

En plus du code pénal, les législations du Syndicat de la Presse et de l’Ordre des Rédacteurs ont force de droit. Ils ont un conseil de discipline qui peut juger les contrevenants à la loi, que ce soit des individus ou des organes d’information.

La Liberté Est Là où se Trouve la Résponsabilité

  Cependant, on ne peut parler de liberté, ou d’absence de liberté de l’information, car la liberté est là où se trouve « le sentiment de responsabilité », sinon, comme nous avons, souvent, l’occasion de le constater, ce n’est plus la liberté mais une volonté délibérée de fausser, d’une façon camouflée et insidieuse, l’opinion publique, à des fins inavouées. 

Et, tout un chacun le sait, l’information, a un pouvoir redoutable, elle s’adresse à tout le monde, à toutes les générations, à toutes les classes sociales. A travers les divers médias, grâce aux nouvelles technologies, elle pénètre, gratuitement, dans toutes les maisons, par l’image et le son. Aussi, l’informateur possède l’arme, la plus puissante, pour faire parvenir son message, afin de servir des objectifs définis. Il peut, d’une façon intelligente, insidieuse et même perverse, contourner la loi, qui délimite l’action des divers médias,

.         Aussi, on peut constater, quotidiennement, en lisant la presse, écoutant les radios et regardant les chaînes de télévisions, qu’un même évènement peut être différemment interprété, selon les divers points de vue des informateurs, leurs objectifs déclarés ou non déclarés, les messages qu’ils veulent faire parvenir au public… Ceux-là peuvent, parfois, abuser, sans scrupules, d’une façon perverse de cette liberté, pour maquiller la vérité, la déformer et la présenter sous le jour qui sert le mieux les intérêts de tel courant ou parti politique.

          En zappant d’une chaîne de télévision à une autre, souvent on voit les mêmes images accompagnées de commentaires si différents, d’interprétations si contraires, avancés par les informateurs, qu’on vient à se demander où se trouve la vérité. Et, bien entendu, à tord ou à raison, on est tenter de croire le commentaire du porte parole du courant ou du parti dont on se sent proche, ceci,  si on n’est pas soi-même engagé.

Il est donc tout à fait justifié de se demander si la liberté peut signifier avoir le droit de fausser les idées du public, surtout des jeunes générations, de leur faire des lavages de cerveaux, de déstructurer leurs pensées et parfois, en temps de guerre, justifier les horreurs et les massacres des innocents et présenter l’agresseur comme une victime ?

 Autrement dit, en conclusion, l’information juste appartient au citoyen et celui qui publie ou diffuse des nouvelles, fait des commentaires ou tient des discours subversifs ou portant atteinte à la société et à l’état, n’a pas le droit de parler de « liberté », c’est un abus flagrant inadmissible au droit à la liberté. 



Nicole Malhamé Harfouche



كلمات دلالية:  liberté information peut droit façon leurs tout autre
ملاحظة : نرجو ممن يرغب بإضافة تعليق، صياغته بلغة لائقة بعيدة عن القدح والذم والتحريض المختلف أو المسّ بالكرامات. إن كل ما ينشر من مقالات وأخبار ونشاطات وتعليقات، لا تعبر بأي شكل من الأشكال عن رأي الموقع الذي لا يتحمّل أي أعباء معنويّة أو ماديّة من جرّائها.


تعليقات حول الموضوع

لارسال تعليق يرجى تعبئة الحقول الإلزامية التالية

الاسم الكامل: اختياري *الرسالة : مطلوب

 البريد الالكتروني : اختياري

 الدولة : اختياري

 عنوان الرسالة : اختياري

 



INN LEBANON

اشترك و أضف بريدك لتلقي الأخبار

تابعونا على مواقع التواصل الاجتماعية
INN LEBANON ALL RIGHTS RESERVED 2018
top