2019- 03 - 22   |   بحث في الموقع  
logo سقوط طفل في النهر logo مايك تايسون يبدأ تصوير تجربته السينمائية الأولى في مصر logo مقدمات نشرات الأخبار المسائية logo صفي الدين: جولة بومبيو ضد “حزب الله” تهدف لإنقاذ الإسرائيليين من مآزقهم logo البحث عن طفل سقط في نهر الجوز logo استجواب مستشارين مدنيين في أمن الدولة بجرم رشى logo بالصورة: جريح اثر حادث سير في كفرتبنيت logo توقيف محامٍ تهجم على القوى الامنية
EXPOSITION COLLECTIVE A LA GALERIE « LEBANESE TALENTS »
2018-12-06 16:38:00

Dans le cadre d’une exposition collective, à la galerie Lebanese Talents, les œuvres de deux jeunes talents, ont retenu l’attention des critiques d’art et du public. 

Simon Mhanna : Un regard visionnaire qui décante le réel.
L’œuvre de Simon Mhanna est sincérité et témoigne de cette maîtrise du métier sans laquelle l’art est inexistant. Aucun système ne vient étouffer la sensibilité, mais aucune sensibilité n’interdit une certaine spéculation intellectuelle. 
La série, des portraits exposés, posent des questions profondes, et expriment, visiblement, l’angoisse de l’être humain et, par de là, celle de l’artiste confronté au destin.
Les réalisations permettent de constater une ambiguïté dans le langage plastique et un contraste entre deux univers superposés. En effet, à une technique de facture expressionniste, répond une autre de facture très libre. Les audaces de ses mises en pages tendent, surtout, à briser d’anciennes structures traditionnelles, mais rien n’est laissé au hasard, ni en ce qui concerne le fond, ni en ce qui concerne la forme. En fait, cette liberté-là n’est pas facile, mais exige un choix, une méditation constante et le potentiel créatif que nécessite la réalisation d’une œuvre d’art.

Il y a, dans la production de Simon Mhanna une tendance vers le conceptuel et une grande marge laissée à l’imaginaire. Les portraits sont les restitutions, d’états d’âme, où se côtoient l’émotion, le suggéré, l’incommunicable, l’éphémère.

Exalté par une volonté fébrile, il travaille, cherche à comprendre et à retrouver les sources enfouies de sa sensibilité. Il modèle une matière habitée, une mémoire d’images, des pulsions emportées qui ouvrent les portes d’un monde étrange, d’où on peut apercevoir une des nombreuses faces de résurgence d’un « moi » : brisure d’une conscience qui s’en vient flotter sur l’univers du subconscient. 
Les œuvres sont marquées par la fatalité. Elles traduisent une angoisse liée au passé, et au futur. En elles, se laisse connaître je ne sais quelle nécessité préétablie, l’invisible et redoutable présence du destin, à laquelle l’être humain est soumis et qu’il subit obscurément.

Simon Mhanna à travers la série des portraits exposés, nous livre, à la foi, le labyrinthe de sa puissance mentale à concevoir et sa capacité à créer un univers personnel, qui intrigue et capte l’attention des regardeurs, et nous entraîne vers un univers qui se situe dans on ne sait quel domaine métaphysique.
 Son talent s’impose.

  
Rayan Eid : Ecriture Nerveuse et Potentiel Symbolique  
Rayan Eid expose une série de dessins, figurant des portraits. Dans son mode d’expression, il a recours à d’exigeantes formules graphiques. 
Excellent dessinateur, il veut conserver un contact étroit avec l’âme profonde des modèles et des êtres, et il tient, en premier lieu, à garder dans ses dessins la ligne essentielle qui définit la structure des compositions. Cette ligne reste, à la fois, sa dialectique de pensée et d’expression et le fil rouge qui lui permet de traverser tous les concepts de la forme, et de retrouver toujours l’équilibre. Le jeu linéaire des contours compte, pour lui, tout autant que celui des volumes et des reliefs. De ce fait, parfois le dédoublement ou le parallélisme du tracé et de la forme s’équilibrent pour renforcer l’expression.
Il affectionne le trait cursif, et une certaine rigueur au niveau de la structure de la forme, et asservit ses sujets d’exigeantes formules graphiques.

Son langage, qui est expressionniste, se caractérise par un graphisme aigu et une construction nerveuse, qui sont l’aboutissement d’une technique et d’un métier, bien maîtrisés. Le dessin accuse la forme, suscite le rythme, définit les proportions, le volume et la profondeur. Il acquiert même une valeur de signe s’adressant à l’esprit aussi bien qu’à l’œil. Avec un sens irréductible du concret, un sens poussé de l’analyse une cambrure dans la ligne, qu’elle fut droite ou courbe, il reconstruit le modèle, atteignant ainsi une grande audace plastique.

Rayan Eid parle un langage dont l’accent personnel et la sincérité ne trompent pas. Et c’est là que son message atteint le regardeur. Son art est à la fois l’expression d’un témoignage de notre époque mais, aussi, la vision intemporelle d’un artiste qui parvient à allier son goût de la modernité à l’héritage d’un langage figuratif remontant plus loin dans le passé. 
Son talent est très prometteur. 


Nicole Malhame Harfouche



كلمات دلالية:  dans forme langage Mhanna Simon univers expression portraits
ملاحظة : نرجو ممن يرغب بإضافة تعليق، صياغته بلغة لائقة بعيدة عن القدح والذم والتحريض المختلف أو المسّ بالكرامات. إن كل ما ينشر من مقالات وأخبار ونشاطات وتعليقات، لا تعبر بأي شكل من الأشكال عن رأي الموقع الذي لا يتحمّل أي أعباء معنويّة أو ماديّة من جرّائها.


تعليقات حول الموضوع

لارسال تعليق يرجى تعبئة الحقول الإلزامية التالية

الاسم الكامل: اختياري *الرسالة : مطلوب

 البريد الالكتروني : اختياري

 الدولة : اختياري

 عنوان الرسالة : اختياري

 



INN LEBANON

اشترك و أضف بريدك الألكتروني لتلقي الأخبار

تابعونا على مواقع التواصل الاجتماعية
INNLEBANON ALL RIGHTS RESERVED 2019
top